Soyons en contact

 

coronavirus-social

16-04-2020 - 00:4104-05-2020 - 00:35

7m

Quelle sera la face du monde après le Covid-19 ? Je vais essayer, en quelques points rapides, d'exprimer des éléments qui peuvent chacun faire l'objet de développements plus importants.

Comme il s'agit d'un exercice bien difficile et hautement suspect, voire critiquable, j'ouvre le débat à l'intelligence collective.

  • On va prendre conscience de l'importance accrue de nos connexions digitales, à la fois dans la sphère privée, et dans la sphère du travail.
  • Nous avons tous été très réactifs aux annonces alarmistes de la presse. Il a été aisé d'amener la population mondiale à un niveau d'anxiété rarement atteint. Aurons-nous la sagesse, dans l'après Covid-19, de rétablir des règles de déontologie pour l'ensemble de la presse ?
  • L'expert sera-t-il déchu durablement ? Expert ou lobbyiste ? Opprobre sur des gens qui se contredisent les uns les autres. En quoi l'affaire Raoult est-elle révélatrice ?
  • Les organisations qui fourniront des solutions digitales aux privés, aux entreprises et aux États seront les entreprises gagnantes de l'après covid-19. En termes de solutions je pense essentiellement à "parler, jouer, acheter, s'informer et informer".
  • La dépendance accrue au digital propulsera l'électricité au rang d'énergie cruciale (elle l'est déjà mais elle le sera plus encore)
  • Le travail, pris au sens très général d'activités "obligatoires", s'orientera vers le online (télétravail, réunion, école, ...)
  • La consommation s'orientera de manière sensiblement différente avec un impact majeur sur les économies.
  • La défiance vis-à-vis de nos gouvernants ira en s'amplifiant étant donné la cacophonie, l'impréparation manifeste et leur impuissance dans la situation actuelle.
  • Nous aurons à faire face à de grands bouleversements politiques, économiques et sociaux. Le rôle de l'État sera plus que probablement sujet à révision. Le rôle de l'Europe aussi.

Le monde d'après immédiat

Il s'agit ici de décrire en quelques traits ce que nous devons nous attendre à vivre une fois le déconfinement entamé. Je fais d'emblée l'hypothèse optimiste que le déconfinement sera un succès et que nous ne serons pas obligés de passer par une autre phase de confinement.

Après le déconfinement je m'attends à une longue liste de faillites, parmi les TPE et les PME qui auront eu à subir un arrêt direct ou indirect de leur activité. Les aides octroyées en Belgique ne pourront pas suffire pour faire face aux charges récurrentes.

Nous aurons aussi des faillites parmi les grosses PME et parmi les grosses entreprises, surtout évidemment parmi les entreprises qui, une fois de plus, ont été impactées directement ou indirectement par (1) le confinement et (2) le terrible ralentissement économique. Nous en voyons déjà les effets en France où Air France est en position extrêmement délicate, mais que dire de Renault, de la FNAC ... Ensuite, le ralentissement économique a entraîné une formidable chute de la demande, notamment de pétrole, notamment d"un ensemble de matières premières. La chute de Hin Leong à Singapour nous donne un exemple de ce qui risque de se passer. Ce courtier n'a pas résisté à la forte baisse du baril, baisse due à la contraction de la demande mondiale mais aussi à la guerre que se sont livrée l'Arabie Saoudite et la Russie. Cette faillite expose des banques et si l'une d'elles tombe un scénario de faillites en chaîne n'est pas à exclure. La même situation se fait jour aux États-Unis dont l'industrie du pétrole de schiste a beaucoup souffert. Là aussi de nombreuses banques sont exposées. Tout cela me fait craindre de très nombreuses pertes d'emploi. Tout cela me fait craindre d'avoir recours à de la dette pour renflouer des entreprises qui n'auront pas été assez solides pour résister. Nous serions alors dans la même position que 2008/2009 mais en renflouant cette fois quasi toute l'économie et non plus seulement les banques. Je crains donc que la crise économique ne fasse que sa toute première apparition sur la scène du théâtre dramatique actuel. D'autres apparitions et manifestations sont à anticiper. Très malheureusement. L'après immédiat, je crains que ce soit faillites, licenciement, chômage et impôts ... et la reprise du système d'avant en nous exhortant à accélérer la transition vers le tout privé.


Top
Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X