Soyons en contact

 

coronavirus

18-03-2020 - 08:4916-04-2020 - 00:20

7m

Cette merde de Coronavirus, on l'avait pas vue venir. Mais quand les infos ont commencé à filtrer, on a su tout de suite que cela pouvait être sérieux. Il m'a semblé qu'on nous préparait à quelque chose. Quoi ? Je ne savais pas et je ne sais toujours pas. J'ai beau me triturer les méninges, je n'arrive pas à dégager les lignes directrices.

Retards inacceptables

Je commence par répondre aux imbéciles qui déclarent, tels des perroquets, que nous avons les dirigeants politiques que nous méritons, ceux pour qui nous avons voté. Non, nous n'avons pas ces représentants-là. Le système démocratique est à ce point perverti que les élections sont devenues une farce, une représentation théâtrale donnant l'illusion de démocratie. Nous n'avons plus la démocratie ! Cette mise au point étant faite, allons de l'avant.

Nos responsables politiques ont tardé à prendre les seules décisions qui, d'un strict point de vue de contenance de la pandémie s'imposaient — sans référence aux moindres conséquences économiques — à savoir le confinement.

Dès avant les vacances de carnaval, soit dès avant le 24 février, nous savions que la situation en Italie était dramatique. Ni l'Italie, ni aucun autre pays, n'a pris les mesures nécessaires pour mettre fin aux voyages vers l'Italie. À la fin des vacances de Carnaval, et alors même que l'Italie écourte le carnaval de Venise, aucun gouvernement européen n'effectue des contrôles stricts dans les aéroports ou gares. On ne s'y serait pas pris autrement si on avait souhaité une large propagation. Volontaire ou connerie abyssale ? ou … défense unique du système économique ? Je penche pour cette hypothèse et je m'en explique.

Économie contre Santé

Les seules mesures efficaces contre la propagation du virus sont celles de l'isolement, du confinement. Tel était l'enseignement connu en provenance de Chine et de Corée, pays que l'Europe s'est plu à moquer, à tourner en dérision. Ceux qui se sont livré à la moquerie devraient être ceux à mettre contre le mur, ceux qui devraient subir la punition de l'homme sandwich à se promener dans la rue avec la mention « Je suis un âne !»

Il aurait fallu fermer les frontières beaucoup plus tôt, limiter les déplacements le plus vite possible, faire intervenir la protection civile, la police et l'armée très vite ET travailler d'arrache-pied sur les conséquences économiques d'un lockdown, pays par pays et tous les pays ensemble. Il aurait fallu adapter notre Constitution européenne (le fameux traité de Lisbonne) pour permettre à la BCE de faire tourner la planche à billets en faveur des États et non en faveur du système financier qui se félicite de la situation actuelle (ils rient sous cape).

Il a bon dos le coronavirus ! Il faut examiner les chiffres, pour inquiétants qu'ils soient (voir graphiques d'évolution ci-dessous) devraient être mis en rapport avec la létalité d'autres maladies. Je sens toute la manipulation des opinions publiques — et je fais partie de l'opinion publique — pour susciter la panique. Exiger la fermeture des frontières, mettre en place un lockdown ... tout cela a effectivement et mécaniquement un impact économique sérieux. On ne pouvait pas l'ignorer. Qui a intérêt à cet effondrement ? Qui va en bénéficier ? Je ne peux penser qu'à un intérêt pour le grand capital. Bon, là, je repars dans des thèses complotistes et à ce titre il serait souhaitable que j'aille voir cet article de Michel Collon : Complotiste, moi ?.

Évolution

En quelques captures d'écran, voici l'évolution de la situation depuis que j'ai décidé de faire mes propres tableaux (source: Coronavirus COVID-19 Global Cases by the Center for Systems Science and Engineering (CSSE) at Johns Hopkins University (JHU)). Autre source possible pour consulter les chiffres: Coronavirus Update (Live) - COVID-19 Virus Outbreak - Worldometer.

Chiffres Coronavirus au 24 mars 2020 - 07:09 Chiffres Coronavirus au 23 mars 2020 - 19:55 Chiffres Coronavirus au 23 mars 2020 - 18:26 Chiffres Coronavirus au 23 mars 2020 - 07:55 Chiffres Coronavirus au 22 mars 2020 - 10:43 Chiffres Coronavirus au 22 mars 2020 - 21:43 Chiffres Coronavirus au 21 mars 2020 - 20:13 Chiffres Coronavirus au 21 mars 2020 - 06:13 Chiffres Coronavirus au 20 mars 2020 - 21:43 Chiffres Coronavirus au 20 mars 2020 - 16:43 Chiffres Coronavirus au 20 mars 2020 - 04:13 Chiffres Coronavirus au 19 mars 2020 - 22:43 Chiffres Coronavirus au 19 mars 2020 - 21:43 Chiffres Coronavirus au 19 mars 2020 - 20:13 Chiffres Coronavirus au 19 mars 2020 - 17:13 Chiffres Coronavirus au 19 mars 2020 - 12:33 Chiffres Coronavirus au 19 mars 2020 - 06:13 Chiffres Coronavirus au 18 mars 2020 - 20:33 Chiffres Coronavirus au 18 mars 2020 - 14:33 Chiffres Coronavirus au 18 mars 2020 - 11:13 Chiffres Coronavirus au 17 mars 2020 - 21:53 Chiffres Coronavirus au 17 mars 2020 - 19:53

Prédictions

Devant la bataille des chiffres, devant les batailles de prévision (et surtout pour anticiper le moment où les hôpitaux seraient tellement engorgés que la situation deviendrait intenable - c'est un point d'inflexion crucial ... tant que le système hospitalier peut faire face à l'arrivée de nouveaux cas, les cas les plus critiques peuvent être traités selon une courbe prévisible; dès le moment où le système hospitalier ne peut plus accueillir de nouveaux cas, la courbe s'emballe et nous sommes en situation imprévisible), j'ai voulu écrire un petit programme "prédictif" pour être à même de comparer les déclarations officielles et ce que les chiffres nous enseignent.

Pour ce faire, j'ai détourné certains algorithmes de TRQL Radio afin d'établir des prévisions de nombre de cas auxquels nous devrions nous attendre.

J'ai écrit un premier programme pour cerner le cas belge. Devant les bons résultats engrangés, j'ai modifié le programme pour établir des prévisions pour la France. J'ai d'abord obtenu de bons résultats (càd proches des chiffres officiels) puis de moins bons résultats ce que j'attribue essentiellement à une modification de la vitesse de propagation en France. Enfin, j'ai fait une troisième version du programme pour prendre la situation de l'Espagne en considération. Le cas de l'Espagne, je l'ai calqué sur le cas belge. J'ai obtenu de très bons résultats également. Par exemple, pour hier, le 18/03 (soir) ma prédiction pour l'Espagne était de 14.123 cas et de 636 morts alors que les chiffres officiels que j'ai pu rassemblés étaient de 14.769 cas (soit 2943 de plus que la veille) et 638 morts (taux d'erreur de 4.37% pour les cas et de 0.31% pour les morts).

Je rendrai l'URL publique dans quelques jours. Ah ben non alors !

Évolution en Chine

Evolution de l
Evolution de l'épidémie en Chine : comprendre les premiers instants (source: https://medium.com/tomas-pueyo/coronavirus-agissez-aujourdhui-2bd1dc7838f6)

Ce que montre très bien le graphique c'est la lente évolution de l'épidémie dans les premiers jours. Les premiers cas apparaissent le 11/12/2019. Ensuite on observe un petit pic au 21/12. La situation paraît anormale le 26/12 avec 4 cas inhabituels. Le 30/12/2019, on recherche activement à Wuhan. Le lendemain, le 31/12/2019, l'Organisation Mondiale de la Santé est mise au courant. Le 1er janvier 2020, le marché aux poissons (Seafood Market) de Wuhan est fermé. Le 7 janvier 2020, le virus 2019-nCoV est identifié. Le 12/01/2020, la séquence du virus est partagée (le monde sait à quoi nous avons affaire). Le 13/01/2020, un kit de test est disponible. Le 23/01, le «lockdown» de Wuhan est prononcé. Le lendemain, soit le 24 janvier 2020, 15 autres villes ferment. Entre le 13 janvier et le 23 janvier, la courbe de propagation du virus est connue : c'est une courbe exponentielle ! Le monde est prévenu. cette courbe justifie largement la mise en quarantaine prononcée par la Chine. Dès l'instant où le lockdown est prononcé, la progression de l'épidémie est ralentie (chiffres relatifs) : la progression du virus n'accélère plus ! Il faut 6 jours avant que la progression se mette à diminuer (chiffres absolus). Du 29 janvier 2020 au 11 février 2020, on observe, jour après jour une diminution sensible des nouveaux cas enregistrés. Un des enseignements les plus remarquables du graphique est l'inertie entre les moments où les choses se passent réellement et le moment où les autorités en prennent conscience : 12 jours ! C'est un peu comme la lumière d'un astre qui met 12 jours à vous parvenir !

Voici d'ailleurs l'ensemble de l'article de Tomas Pueyo paru sur medium.com (intégré dans un iframe):

Publication Facebook

Ce soir, le 23/03/2020 vers 21:30, j'ai publié dans Le Blog Apocryphe sur FB, les derniers calculs réalisés. Les voici :

Prédictions Coronavirus

Avertissement

Tout d'abord, ceci n'est qu'un STUPIDE algorithme prédictif. Les résultats que vous voyez apparaître n'ont AUCUNE VALEUR OFFICIELLE.

Par ailleurs, cet algorithme se base sur des données officielles MAIS un grand doute existe sur la réalité des chiffres qui, nous disent différents EXPERTS, sont largement sous-estimés. En la matière, vous pouvez vous faire une bonne opinion du sujet en lisant cet article de Mediapart: « Fin de partie ! pour le Covid » : le Pr Raoult et la chloroquine, ce qui nous amène à vous encourager à sélectionner avec la plus grande attention vos sources d'information.

Avec des chiffres sous-estimés, on établit forcément des ratios SURFAITS. Par exemple, le taux de mortalité du virus peut être LARGEMENT inférieur à ce que le programme calcule si, effectivement, le nombre de cas est beaucoup plus important (mais qui restent indétectés car NON testés). Notre crédo est que les chiffres sont BEAUCOUP plus importants. En clair, nous pensons qu'il y a BEAUCOUP plus d'infectés que ce qui est rapporté par les autorités et ceci devrait nous porter à l'optimisme car cela implique que le problème sanitaire est BEAUCOUP moins important que ce qui est généralement rapporté par les médias. En la matière, ce qui nous semble la donnée importante c'est le temps qu'il reste à chaque pays avant que son système hospitalier ne puisse plus traiter TOUS les cas graves et en vienne à devoir effectuer le tri des patients.

Enfin, les calculs sont établis sur la base d'une fonction exponentielle prédictive. Le point d'inflexion de chaque courbe N'EST pas calculé (la date à laquelle la progression du virus devient moins importante).

Le passé proche est une bonne vue de l'avenir proche, toutes choses restant égales.

Prédictions

Belgium

Nb de cas: 3743 au 23-03-2020
Nb de décès: 88 au 23-03-2020
Mortalité : 2.35106%
Taux de propagation : 1.18698
Date probable de changement d'inflexion : 02-04-2020[/b]
24-03-2020 (fin de journée) : 4.444 cas; 104 décès
25-03-2020 (fin de journée) : 5.274 cas; 124 décès
26-03-2020 (fin de journée) : 6.261 cas; 147 décès
27-03-2020 (fin de journée) : 7.431 cas; 175 décès
28-03-2020 (fin de journée) : 8.821 cas; 207 décès
29-03-2020 (fin de journée) : 10.470 cas; 246 décès
30-03-2020 (fin de journée) : 12.428 cas; 292 décès
31-03-2020 (fin de journée) : 14.751 cas; 347 décès
01-04-2020 (fin de journée) : 17.510 cas; 412 décès
02-04-2020 (fin de journée) : 20.783 cas; 489 décès
03-04-2020 (fin de journée) : 24.670 cas; 580 décès
04-04-2020 (fin de journée) : 29.282 cas; 688 décès
05-04-2020 (fin de journée) : 34.757 cas; 817 décès
06-04-2020 (fin de journée) : 41.256 cas; 970 décès
07-04-2020 (fin de journée) : 48.970 cas; 1151 décès
08-04-2020 (fin de journée) : 58.127 cas; 1367 décès
09-04-2020 (fin de journée) : 68.996 cas; 1622 décès
10-04-2020 (fin de journée) : 81.896 cas; 1925 décès
11-04-2020 (fin de journée) : 97.209 cas; 2285 décès
12-04-2020 (fin de journée) : 115.386 cas; 2713 décès
13-04-2020 (fin de journée) : 136.960 cas; 3220 décès
14-04-2020 (fin de journée) : 162.569 cas; 3822 décès
15-04-2020 (fin de journée) : 192.966 cas; 4537 décès
16-04-2020 (fin de journée) : 229.047 cas; 5385 décès
17-04-2020 (fin de journée) : 271.874 cas; 6392 décès
18-04-2020 (fin de journée) : 322.709 cas; 7587 décès
19-04-2020 (fin de journée) : 383.050 cas; 9006 décès
20-04-2020 (fin de journée) : 454.672 cas; 10690 décès
21-04-2020 (fin de journée) : 539.687 cas; 12688 décès
22-04-2020 (fin de journée) : 640.598 cas; 15061 décès
23-04-2020 (fin de journée) : 760.377 cas; 17877 décès
24-04-2020 (fin de journée) : 902.552 cas; 21219 décès
25-04-2020 (fin de journée) : 1.071.311 cas; 25187 décès
26-04-2020 (fin de journée) : 1.271.625 cas; 29897 décès
27-04-2020 (fin de journée) : 1.509.393 cas; 35487 décès
28-04-2020 (fin de journée) : 1.791.619 cas; 42122 décès
29-04-2020 (fin de journée) : 2.126.616 cas; 49998 décès
30-04-2020 (fin de journée) : 2.524.251 cas; 59347 décès

France

Nb de cas: 19856 au 23-03-2020
Nb de décès: 860 au 23-03-2020
Mortalité : 4.33118%
Taux de propagation : 1.22897
Date probable de changement d'inflexion : 02-04-2020
24-03-2020 (fin de journée) : 24.407 cas; 1057 décès
25-03-2020 (fin de journée) : 29.996 cas; 1299 décès
26-03-2020 (fin de journée) : 36.864 cas; 1597 décès
27-03-2020 (fin de journée) : 45.305 cas; 1962 décès
28-03-2020 (fin de journée) : 55.679 cas; 2412 décès
29-03-2020 (fin de journée) : 68.427 cas; 2964 décès
30-03-2020 (fin de journée) : 84.095 cas; 3642 décès
31-03-2020 (fin de journée) : 103.350 cas; 4476 décès
01-04-2020 (fin de journée) : 127.014 cas; 5501 décès
02-04-2020 (fin de journée) : 156.097 cas; 6761 décès
03-04-2020 (fin de journée) : 191.838 cas; 8309 décès
04-04-2020 (fin de journée) : 235.764 cas; 10211 décès
05-04-2020 (fin de journée) : 289.746 cas; 12549 décès
06-04-2020 (fin de journée) : 356.090 cas; 15423 décès
07-04-2020 (fin de journée) : 437.624 cas; 18954 décès
08-04-2020 (fin de journée) : 537.826 cas; 23294 décès
09-04-2020 (fin de journée) : 660.972 cas; 28628 décès
10-04-2020 (fin de journée) : 812.315 cas; 35183 décès
11-04-2020 (fin de journée) : 998.311 cas; 43239 décès
12-04-2020 (fin de journée) : 1.226.894 cas; 53139 décès
13-04-2020 (fin de journée) : 1.507.816 cas; 65306 décès
14-04-2020 (fin de journée) : 1.853.061 cas; 80259 décès
15-04-2020 (fin de journée) : 2.277.356 cas; 98636 décès
16-04-2020 (fin de journée) : 2.798.803 cas; 121221 décès
17-04-2020 (fin de journée) : 3.439.644 cas; 148977 décès
18-04-2020 (fin de journée) : 4.227.220 cas; 183089 décès
19-04-2020 (fin de journée) : 5.195.126 cas; 225010 décès
20-04-2020 (fin de journée) : 6.384.655 cas; 276531 décès
21-04-2020 (fin de journée) : 7.846.549 cas; 339849 décès
22-04-2020 (fin de journée) : 9.643.173 cas; 417664 décès
23-04-2020 (fin de journée) : 11.851.170 cas; 513296 décès
24-04-2020 (fin de journée) : 14.564.733 cas; 630825 décès
25-04-2020 (fin de journée) : 17.899.620 cas; 775266 décès
26-04-2020 (fin de journée) : 21.998.096 cas; 952778 décès
27-04-2020 (fin de journée) : 27.035.000 cas; 1170936 décès
28-04-2020 (fin de journée) : 33.225.204 cas; 1439045 décès
29-04-2020 (fin de journée) : 40.832.779 cas; 1768543 décès
30-04-2020 (fin de journée) : 50.182.260 cas; 2173486 décès

Germany

Nb de cas: 29056 au 23-03-2020
Nb de décès: 118 au 23-03-2020
Mortalité : 0.40611%
Taux de propagation : 1.23876
Date probable de changement d'inflexion : 02-04-2020[/b]
24-03-2020 (fin de journée) : 36.006 cas; 146 décès
25-03-2020 (fin de journée) : 44.602 cas; 181 décès
26-03-2020 (fin de journée) : 55.252 cas; 224 décès
27-03-2020 (fin de journée) : 68.444 cas; 278 décès
28-03-2020 (fin de journée) : 84.785 cas; 344 décès
29-03-2020 (fin de journée) : 105.029 cas; 427 décès
30-03-2020 (fin de journée) : 130.105 cas; 528 décès
31-03-2020 (fin de journée) : 161.169 cas; 655 décès
01-04-2020 (fin de journée) : 199.650 cas; 811 décès
02-04-2020 (fin de journée) : 247.318 cas; 1004 décès
03-04-2020 (fin de journée) : 306.368 cas; 1244 décès
04-04-2020 (fin de journée) : 379.516 cas; 1541 décès
05-04-2020 (fin de journée) : 470.130 cas; 1909 décès
06-04-2020 (fin de journée) : 582.378 cas; 2365 décès
07-04-2020 (fin de journée) : 721.426 cas; 2930 décès
08-04-2020 (fin de journée) : 893.674 cas; 3629 décès
09-04-2020 (fin de journée) : 1.107.048 cas; 4496 décès
10-04-2020 (fin de journée) : 1.371.366 cas; 5569 décès
11-04-2020 (fin de journée) : 1.698.794 cas; 6899 décès
12-04-2020 (fin de journée) : 2.104.398 cas; 8546 décès
13-04-2020 (fin de journée) : 2.606.844 cas; 10587 décès
14-04-2020 (fin de journée) : 3.229.253 cas; 13114 décès
15-04-2020 (fin de journée) : 4.000.270 cas; 16246 décès
16-04-2020 (fin de journée) : 4.955.375 cas; 20124 décès
17-04-2020 (fin de journée) : 6.138.520 cas; 24929 décès
18-04-2020 (fin de journée) : 7.604.153 cas; 30881 décès
19-04-2020 (fin de journée) : 9.419.720 cas; 38255 décès
20-04-2020 (fin de journée) : 11.668.773 cas; 47388 décès
21-04-2020 (fin de journée) : 14.454.809 cas; 58703 décès
22-04-2020 (fin de journée) : 17.906.039 cas; 72719 décès
23-04-2020 (fin de journée) : 22.181.285 cas; 90081 décès
24-04-2020 (fin de journée) : 27.477.288 cas; 111589 décès
25-04-2020 (fin de journée) : 34.037.766 cas; 138232 décès
26-04-2020 (fin de journée) : 42.164.623 cas; 171236 décès
27-04-2020 (fin de journée) : 52.231.848 cas; 212120 décès
28-04-2020 (fin de journée) : 64.702.724 cas; 262766 décès
29-04-2020 (fin de journée) : 80.151.146 cas; 325504 décès
30-04-2020 (fin de journée) : 99.288.034 cas; 403221 décès

Italy

Nb de cas: 63927 au 23-03-2020
Nb de décès: 6077 au 23-03-2020
Mortalité : 9.50616%
Taux de propagation : 1.25927
24-03-2020 (fin de journée) : 80.505 cas; 7653 décès
25-03-2020 (fin de journée) : 101.378 cas; 9637 décès
26-03-2020 (fin de journée) : 127.662 cas; 12136 décès
27-03-2020 (fin de journée) : 160.761 cas; 15282 décès
28-03-2020 (fin de journée) : 202.441 cas; 19244 décès
29-03-2020 (fin de journée) : 254.928 cas; 24234 décès
30-03-2020 (fin de journée) : 321.024 cas; 30517 décès
31-03-2020 (fin de journée) : 404.256 cas; 38429 décès
01-04-2020 (fin de journée) : 509.067 cas; 48393 décès
02-04-2020 (fin de journée) : 641.053 cas; 60939 décès
03-04-2020 (fin de journée) : 807.258 cas; 76739 décès
04-04-2020 (fin de journée) : 1.016.556 cas; 96635 décès
05-04-2020 (fin de journée) : 1.280.119 cas; 121690 décès
06-04-2020 (fin de journée) : 1.612.015 cas; 153241 décès
07-04-2020 (fin de journée) : 2.029.962 cas; 192971 décès
08-04-2020 (fin de journée) : 2.556.271 cas; 243003 décès
09-04-2020 (fin de journée) : 3.219.035 cas; 306006 décès
10-04-2020 (fin de journée) : 4.053.634 cas; 385345 décès
11-04-2020 (fin de journée) : 5.104.620 cas; 485253 décès
12-04-2020 (fin de journée) : 6.428.095 cas; 611065 décès
13-04-2020 (fin de journée) : 8.094.707 cas; 769495 décès
14-04-2020 (fin de journée) : 10.193.422 cas; 969003 décès
15-04-2020 (fin de journée) : 12.836.270 cas; 1220236 décès
16-04-2020 (fin de journée) : 16.164.330 cas; 1536606 décès
17-04-2020 (fin de journée) : 20.355.256 cas; 1935002 décès
18-04-2020 (fin de journée) : 25.632.763 cas; 2436690 décès
19-04-2020 (fin de journée) : 32.278.570 cas; 3068451 décès
20-04-2020 (fin de journée) : 40.647.435 cas; 3864008 décès
21-04-2020 (fin de journée) : 51.186.095 cas; 4865830 décès
22-04-2020 (fin de journée) : 64.457.114 cas; 6127393 décès
23-04-2020 (fin de journée) : 81.168.910 cas; 7716043 décès
24-04-2020 (fin de journée) : 102.213.573 cas; 9716581 décès
25-04-2020 (fin de journée) : 128.714.487 cas; 12235799 décès
26-04-2020 (fin de journée) : 162.086.292 cas; 15408175 décès
27-04-2020 (fin de journée) : 204.110.404 cas; 19403052 décès
28-04-2020 (fin de journée) : 257.030.109 cas; 24433682 décès
29-04-2020 (fin de journée) : 323.670.305 cas; 30768602 décès
30-04-2020 (fin de journée) : 407.588.305 cas; 38745978 décès

Netherlands

Nb de cas: 4749 au 23-03-2020
Nb de décès: 213 au 23-03-2020
Mortalité : 4.48515%
Taux de propagation : 1.19288
24-03-2020 (fin de journée) : 5.666 cas; 254 décès
25-03-2020 (fin de journée) : 6.758 cas; 303 décès
26-03-2020 (fin de journée) : 8.062 cas; 362 décès
27-03-2020 (fin de journée) : 9.617 cas; 431 décès
28-03-2020 (fin de journée) : 11.472 cas; 515 décès
29-03-2020 (fin de journée) : 13.684 cas; 614 décès
30-03-2020 (fin de journée) : 16.324 cas; 732 décès
31-03-2020 (fin de journée) : 19.472 cas; 873 décès
01-04-2020 (fin de journée) : 23.228 cas; 1042 décès
02-04-2020 (fin de journée) : 27.708 cas; 1243 décès
03-04-2020 (fin de journée) : 33.053 cas; 1482 décès
04-04-2020 (fin de journée) : 39.428 cas; 1768 décès
05-04-2020 (fin de journée) : 47.033 cas; 2110 décès
06-04-2020 (fin de journée) : 56.105 cas; 2516 décès
07-04-2020 (fin de journée) : 66.926 cas; 3002 décès
08-04-2020 (fin de journée) : 79.835 cas; 3581 décès
09-04-2020 (fin de journée) : 95.233 cas; 4271 décès
10-04-2020 (fin de journée) : 113.602 cas; 5095 décès
11-04-2020 (fin de journée) : 135.514 cas; 6078 décès
12-04-2020 (fin de journée) : 161.651 cas; 7250 décès
13-04-2020 (fin de journée) : 192.831 cas; 8649 décès
14-04-2020 (fin de journée) : 230.024 cas; 10317 décès
15-04-2020 (fin de journée) : 274.391 cas; 12307 décès
16-04-2020 (fin de journée) : 327.315 cas; 14681 décès
17-04-2020 (fin de journée) : 390.448 cas; 17512 décès
18-04-2020 (fin de journée) : 465.758 cas; 20890 décès
19-04-2020 (fin de journée) : 555.593 cas; 24919 décès
20-04-2020 (fin de journée) : 662.756 cas; 29726 décès
21-04-2020 (fin de journée) : 790.588 cas; 35459 décès
22-04-2020 (fin de journée) : 943.077 cas; 42298 décès
23-04-2020 (fin de journée) : 1.124.977 cas; 50457 décès
24-04-2020 (fin de journée) : 1.341.963 cas; 60189 décès
25-04-2020 (fin de journée) : 1.600.801 cas; 71798 décès
26-04-2020 (fin de journée) : 1.909.563 cas; 85647 décès
27-04-2020 (fin de journée) : 2.277.880 cas; 102166 décès
28-04-2020 (fin de journée) : 2.717.238 cas; 121872 décès
29-04-2020 (fin de journée) : 3.241.338 cas; 145379 décès
30-04-2020 (fin de journée) : 3.866.528 cas; 173420 décès
Spain Nb de cas: 33089 au 23-03-2020 Nb de décès: 2207 au 23-03-2020 Mortalité : 6.66989% Taux de propagation : 1.24211 24-03-2020 (fin de journée) : 41.100 cas; 2741 décès 25-03-2020 (fin de journée) : 51.051 cas; 3405 décès 26-03-2020 (fin de journée) : 63.411 cas; 4229 décès 27-03-2020 (fin de journée) : 78.763 cas; 5253 décès 28-03-2020 (fin de journée) : 97.832 cas; 6525 décès 29-03-2020 (fin de journée) : 121.519 cas; 8105 décès 30-03-2020 (fin de journée) : 150.940 cas; 10068 décès 31-03-2020 (fin de journée) : 187.484 cas; 12505 décès 01-04-2020 (fin de journée) : 232.875 cas; 15533 décès 02-04-2020 (fin de journée) : 289.257 cas; 19293 décès 03-04-2020 (fin de journée) : 359.289 cas; 23964 décès 04-04-2020 (fin de journée) : 446.276 cas; 29766 décès 05-04-2020 (fin de journée) : 554.324 cas; 36973 décès 06-04-2020 (fin de journée) : 688.531 cas; 45924 décès 07-04-2020 (fin de journée) : 855.231 cas; 57043 décès 08-04-2020 (fin de journée) : 1.062.292 cas; 70854 décès 09-04-2020 (fin de journée) : 1.319.483 cas; 88008 décès 10-04-2020 (fin de journée) : 1.638.943 cas; 109316 décès 11-04-2020 (fin de journée) : 2.035.747 cas; 135782 décès 12-04-2020 (fin de journée) : 2.528.622 cas; 168656 décès 13-04-2020 (fin de journée) : 3.140.827 cas; 209490 décès 14-04-2020 (fin de journée) : 3.901.253 cas; 260209 décès 15-04-2020 (fin de journée) : 4.845.785 cas; 323209 décès 16-04-2020 (fin de journée) : 6.018.998 cas; 401461 décès 17-04-2020 (fin de journée) : 7.476.257 cas; 498658 décès 18-04-2020 (fin de journée) : 9.286.334 cas; 619388 décès 19-04-2020 (fin de journée) : 11.534.649 cas; 769348 décès 20-04-2020 (fin de journée) : 14.327.302 cas; 955615 décès 21-04-2020 (fin de journée) : 17.796.085 cas; 1186979 décès 22-04-2020 (fin de journée) : 22.104.696 cas; 1474359 décès 23-04-2020 (fin de journée) : 27.456.464 cas; 1831316 décès 24-04-2020 (fin de journée) : 34.103.948 cas; 2274696 décès 25-04-2020 (fin de journée) : 42.360.855 cas; 2825423 décès 26-04-2020 (fin de journée) : 52.616.841 cas; 3509486 décès 27-04-2020 (fin de journée) : 65.355.905 cas; 4359167 décès 28-04-2020 (fin de journée) : 81.179.223 cas; 5414565 décès 29-04-2020 (fin de journée) : 100.833.525 cas; 6725485 décès 30-04-2020 (fin de journée) : 125.246.329 cas; 8353793 décès 01-05-2020 (fin de journée) : 155.569.718 cas; 10376330 décès 02-05-2020 (fin de journée) : 193.234.703 cas; 12888543 décès 03-05-2020 (fin de journée) : 240.018.757 cas; 16008988 décès Switzerland Nb de cas: 8547 au 23-03-2020 Nb de décès: 118 au 23-03-2020 Mortalité : 1.3806% Taux de propagation : 1.20757 24-03-2020 (fin de journée) : 10.321 cas; 142 décès 25-03-2020 (fin de journée) : 12.463 cas; 172 décès 26-03-2020 (fin de journée) : 15.050 cas; 208 décès 27-03-2020 (fin de journée) : 18.174 cas; 251 décès 28-03-2020 (fin de journée) : 21.946 cas; 303 décès 29-03-2020 (fin de journée) : 26.501 cas; 366 décès 30-03-2020 (fin de journée) : 32.002 cas; 442 décès 31-03-2020 (fin de journée) : 38.645 cas; 534 décès 01-04-2020 (fin de journée) : 46.666 cas; 644 décès 02-04-2020 (fin de journée) : 56.353 cas; 778 décès 03-04-2020 (fin de journée) : 68.050 cas; 939 décès 04-04-2020 (fin de journée) : 82.175 cas; 1135 décès 05-04-2020 (fin de journée) : 99.232 cas; 1370 décès 06-04-2020 (fin de journée) : 119.829 cas; 1654 décès 07-04-2020 (fin de journée) : 144.702 cas; 1998 décès 08-04-2020 (fin de journée) : 174.738 cas; 2412 décès 09-04-2020 (fin de journée) : 211.009 cas; 2913 décès 10-04-2020 (fin de journée) : 254.808 cas; 3518 décès 11-04-2020 (fin de journée) : 307.698 cas; 4248 décès 12-04-2020 (fin de journée) : 371.567 cas; 5130 décès 13-04-2020 (fin de journée) : 448.693 cas; 6195 décès 14-04-2020 (fin de journée) : 541.829 cas; 7480 décès 15-04-2020 (fin de journée) : 654.296 cas; 9033 décès 16-04-2020 (fin de journée) : 790.108 cas; 10908 décès 17-04-2020 (fin de journée) : 954.111 cas; 13172 décès 18-04-2020 (fin de journée) : 1.152.156 cas; 15907 décès 19-04-2020 (fin de journée) : 1.391.309 cas; 19208 décès 20-04-2020 (fin de journée) : 1.680.103 cas; 23196 décès 21-04-2020 (fin de journée) : 2.028.842 cas; 28010 décès 22-04-2020 (fin de journée) : 2.449.969 cas; 33824 décès 23-04-2020 (fin de journée) : 2.958.509 cas; 40845 décès 24-04-2020 (fin de journée) : 3.572.607 cas; 49323 décès 25-04-2020 (fin de journée) : 4.314.173 cas; 59562 décès 26-04-2020 (fin de journée) : 5.209.666 cas; 71925 décès 27-04-2020 (fin de journée) : 6.291.036 cas; 86854 décès 28-04-2020 (fin de journée) : 7.596.866 cas; 104882 décès 29-04-2020 (fin de journée) : 9.173.748 cas; 126653 décès 30-04-2020 (fin de journée) : 11.077.942 cas; 152942 décès 01-05-2020 (fin de journée) : 13.377.391 cas; 184688 décès 02-05-2020 (fin de journée) : 16.154.136 cas; 223024 décès 03-05-2020 (fin de journée) : 19.507.250 cas; 269317 décès UK Nb de cas: 6650 au 23-03-2020 Nb de décès: 335 au 23-03-2020 Mortalité : 5.03759% Taux de propagation : 1.20128 24-03-2020 (fin de journée) : 7.990 cas; 403 décès 25-03-2020 (fin de journée) : 9.599 cas; 484 décès 26-03-2020 (fin de journée) : 11.531 cas; 581 décès 27-03-2020 (fin de journée) : 13.852 cas; 698 décès 28-03-2020 (fin de journée) : 16.640 cas; 838 décès 29-03-2020 (fin de journée) : 19.989 cas; 1007 décès 30-03-2020 (fin de journée) : 24.012 cas; 1210 décès 31-03-2020 (fin de journée) : 28.845 cas; 1453 décès 01-04-2020 (fin de journée) : 34.652 cas; 1746 décès 02-04-2020 (fin de journée) : 41.626 cas; 2097 décès 03-04-2020 (fin de journée) : 50.005 cas; 2519 décès 04-04-2020 (fin de journée) : 60.070 cas; 3026 décès 05-04-2020 (fin de journée) : 72.160 cas; 3635 décès 06-04-2020 (fin de journée) : 86.685 cas; 4367 décès 07-04-2020 (fin de journée) : 104.133 cas; 5246 décès 08-04-2020 (fin de journée) : 125.093 cas; 6302 décès 09-04-2020 (fin de journée) : 150.271 cas; 7570 décès 10-04-2020 (fin de journée) : 180.518 cas; 9094 décès 11-04-2020 (fin de journée) : 216.853 cas; 10924 décès 12-04-2020 (fin de journée) : 260.501 cas; 13123 décès 13-04-2020 (fin de journée) : 312.934 cas; 15764 décès 14-04-2020 (fin de journée) : 375.922 cas; 18937 décès 15-04-2020 (fin de journée) : 451.587 cas; 22749 décès 16-04-2020 (fin de journée) : 542.483 cas; 27328 décès 17-04-2020 (fin de journée) : 651.673 cas; 32829 décès 18-04-2020 (fin de journée) : 782.842 cas; 39436 décès 19-04-2020 (fin de journée) : 940.413 cas; 47374 décès 20-04-2020 (fin de journée) : 1.129.699 cas; 56910 décès 21-04-2020 (fin de journée) : 1.357.085 cas; 68364 décès 22-04-2020 (fin de journée) : 1.630.239 cas; 82125 décès 23-04-2020 (fin de journée) : 1.958.373 cas; 98655 décès 24-04-2020 (fin de journée) : 2.352.555 cas; 118512 décès 25-04-2020 (fin de journée) : 2.826.077 cas; 142366 décès 26-04-2020 (fin de journée) : 3.394.910 cas; 171022 décès 27-04-2020 (fin de journée) : 4.078.237 cas; 205445 décès 28-04-2020 (fin de journée) : 4.899.105 cas; 246797 décès 29-04-2020 (fin de journée) : 5.885.196 cas; 296472 décès 30-04-2020 (fin de journée) : 7.069.769 cas; 356146 décès 01-05-2020 (fin de journée) : 8.492.772 cas; 427831 décès 02-05-2020 (fin de journée) : 10.202.197 cas; 513945 décès 03-05-2020 (fin de journée) : 12.255.695 cas; 617392 décès USA Nb de cas: 42163 au 23-03-2020 Nb de décès: 512 au 23-03-2020 Mortalité : 1.21433% Taux de propagation : 1.2484 24-03-2020 (fin de journée) : 52.642 cas; 639 décès 25-03-2020 (fin de journée) : 65.719 cas; 798 décès 26-03-2020 (fin de journée) : 82.043 cas; 996 décès 27-03-2020 (fin de journée) : 102.423 cas; 1244 décès 28-03-2020 (fin de journée) : 127.864 cas; 1553 décès 29-03-2020 (fin de journée) : 159.626 cas; 1938 décès 30-03-2020 (fin de journée) : 199.277 cas; 2420 décès 31-03-2020 (fin de journée) : 248.777 cas; 3021 décès 01-04-2020 (fin de journée) : 310.573 cas; 3771 décès 02-04-2020 (fin de journée) : 387.720 cas; 4708 décès 03-04-2020 (fin de journée) : 484.030 cas; 5878 décès 04-04-2020 (fin de journée) : 604.262 cas; 7338 décès 05-04-2020 (fin de journée) : 754.361 cas; 9160 décès 06-04-2020 (fin de journée) : 941.745 cas; 11436 décès 07-04-2020 (fin de journée) : 1.175.674 cas; 14277 décès 08-04-2020 (fin de journée) : 1.467.711 cas; 17823 décès 09-04-2020 (fin de journée) : 1.832.291 cas; 22250 décès 10-04-2020 (fin de journée) : 2.287.432 cas; 27777 décès 11-04-2020 (fin de journée) : 2.855.630 cas; 34677 décès 12-04-2020 (fin de journée) : 3.564.968 cas; 43291 décès 13-04-2020 (fin de journée) : 4.450.506 cas; 54044 décès 14-04-2020 (fin de journée) : 5.556.012 cas; 67469 décès 15-04-2020 (fin de journée) : 6.936.126 cas; 84228 décès 16-04-2020 (fin de journée) : 8.659.059 cas; 105150 décès 17-04-2020 (fin de journée) : 10.809.970 cas; 131269 décès 18-04-2020 (fin de journée) : 13.495.166 cas; 163877 décès 19-04-2020 (fin de journée) : 16.847.366 cas; 204583 décès 20-04-2020 (fin de journée) : 21.032.251 cas; 255402 décès 21-04-2020 (fin de journée) : 26.256.662 cas; 318844 décès 22-04-2020 (fin de journée) : 32.778.817 cas; 398045 décès 23-04-2020 (fin de journée) : 40.921.076 cas; 496919 décès 24-04-2020 (fin de journée) : 51.085.871 cas; 620354 décès 25-04-2020 (fin de journée) : 63.775.601 cas; 774449 décès 26-04-2020 (fin de journée) : 79.617.460 cas; 966823 décès 27-04-2020 (fin de journée) : 99.394.437 cas; 1206981 décès 28-04-2020 (fin de journée) : 124.084.016 cas; 1506795 décès 29-04-2020 (fin de journée) : 154.906.485 cas; 1881083 décès 30-04-2020 (fin de journée) : 193.385.256 cas; 2348345 décès 01-05-2020 (fin de journée) : 241.422.153 cas; 2931673 décès 02-05-2020 (fin de journée) : 301.391.416 cas; 3659901 décès 03-05-2020 (fin de journée) : 376.257.044 cas; 4569020 décès

Classement par taux de propagation

Plus le taux de propagation est élevé, plus le virus se répand rapidement. NOTE: le taux de propagation calculé dépend largement des efforts de détection entrepris par les États. Moins un État pratique de tests, moins ses chiffres sont fiables!

Italy : 1.25927
Usa : 1.2484
Spain : 1.24211
Germany : 1.23876
France : 1.22897
Switzerland : 1.20757
Uk : 1.20128
Netherlands : 1.19288
Belgium : 1.18698
https://youtu.be/etoiU_RzHT4

Michel Collon

Michel Midi Spécial Coronavirus #1 : Quelles leçons ?
Michel Midi Spécial Coronavirus #2 — Chiffres faussés – Retards coupables
Michel Midi Special Coronavirus #3
Michel Midi Spécial Coronavirus #4 — Un complot ?

Hoax ? Faux ?

Aussi parler de ce PDF concernant un brevet Coronavirus et mettre le pdf à disposition. C'est en rapport avec une vidéo qui a circulé le 18/03/2020.

OMS

WHO Director-General's opening remarks at the media briefing on COVID-19 - 18 March 2020

La fameuse polémique sur la chloroquine

https://trustmyscience.com/tout-savoir-sur-la-chloroquine-traitement-experimental/ https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/14/1/14_2020.01047/_article https://www.nature.com/articles/s41422-020-0282-0

Les bourses. Clefs de la compréhension ?

Les bourses s'effondrent et l'économie réelle avec elles. Ce que je pressens de plus en plus c'est que le tissu économique formé de PMEs est à mal. Une situation qu'on ne retrouve nullement reflétée dans les bourses, sauf peut-être sous forme d'anticipation, d'impact sur l'économie spéculative. Le véritable choc est là. Il est à venir. Et le paysage économique qu'il nous sera donné à voir sera apocalyptique. Nous retrouverons au sol, dans les décombres de l'économie, de très nombreux débris des petits commerces comme les salons de coiffure, les cafés, les restaurants, les salles de sport, …. Sur les places financières et sur les sites web nous retrouverons des affiches "Entreprise à vendre". Voilà ce que nous allons trouver. Le chômage aura été multiplié (ne me demandez pas par combien !), et la facture sociale sera abyssale. Dès entreprises à vendre ? Oui. Mais qui les achètera ? À qui profitera la situation ? C'est là que se trouve la clef. Qui a intérêt à nous faire paniquer ?

[h3]Graphiques d'évolution des bourses[/h2]

Bourse — Évolution Bel20

Bourse — Évolution Wall Street 30 (DJIA)

Bourse — Évolution Cac 40

JE DOIS CONTINUER CE BILLET.

Miami est fermée — 18/03/2020 — 22:50:51

RT - Miami is closed until April 14th

Bon à savoir

TITLE

Le gouvernement belge vote les pouvoirs spéciaux. La question qui me taraude est la suivante : «Ils s'octroyent des pouvoirs afin de pouvoir prendre des décisions liées à la crise sanitaire du coronavirus, certes. Se limiteront-ils à la crise sanitaire ou en profiteront-ils, sous couvert de Coronavirus , pour prendre d'autres décisions peu en regard avec la santé ?

Texte de Jean-Patrick Capdevielle

Je sais: dès que l'on essaie de creuser un peu leurs motivations, les forces en place vous taxent de conspirationnisme. Technique bien connue: pour discréditer les arguments d'un adversaire, commencez par le faire passer pour un illuminé ;-) Essayez de lire jusqu'au bout le texte qui suit, c'est la retranscription d'une interview de Valérie Bugault, donnée au thinktank Strategika; elle analyse la crise actuelle et la replace dans le tableau beaucoup plus large des forces en action dans ce moment de l'histoire humaine. Ça n'est peut-être pas une lecture inutile en ces temps de confinement. Prenez tous soin de vous. Strategika – On lit beaucoup d’éléments contradictoires selon les différentes sources d’information disponibles ou selon les avis des professionnels de la santé. Quelle est la réalité effective de cette pandémie selon vous ? VB : Comme le dit très bien notre ami Lucien Cerise, il faut distinguer entre la réalité sensible dans le monde réel et la narration des faits qui est diffusée. Voici, textuellement, ce qu’il dit : « En France, et plus largement en Occident, la crise sanitaire du coronavirus présente un cas pratique d’ingénierie sociale et de gouvernance par le chaos. Nous retrouvons la même structure qu’avec la « menace terroriste » : un mélange de réel et de fiction, combiné à deux stratagèmes bien connus qui sont 1) le pompier pyromane et 2) le triangle de Karpman. Sur le mélange réel/fiction, souligné dans son dernier livre par le professeur Raoult – qui se fait le disciple occasionnel de Jean Baudrillard : les partisans du « tout réel » ont tort, les partisans du « tout fiction » ont tort. Exemple : ce n’est pas parce que la « version officielle » de la crise coronavirus est fausse qu’il n’y a pas d’épidémie ; de même, ce n’est pas parce que la « version officielle » des attentats terroristes est fausse que les attentats n’ont pas lieu. Des événements ont lieu, et c’est la narration explicative qui est fausse, pas les événements en eux-mêmes. L’analyse de la crise actuelle révèle aussi l’application des techniques du pompier pyromane et du triangle de Karpman, c’est-à-dire le jeu de rôles bourreau/victime/sauveur. Le pouvoir laisse la situation de crise s’installer, voire l’aide à s’installer, volontairement ou involontairement. Dans le réel, le pouvoir occupe donc la place du pyromane, donc du bourreau. Puis, une fois que la crise est installée et en cours, le pouvoir se présente comme le sauveur, qui va donc nous sauver de la crise qu’il a lui-même installée furtivement, tel un pompier qui éteindrait l’incendie après l’avoir lui-même allumé discrètement. » Nous sommes face à une sorte de dissonance cognitive globale parce que les phénomènes auxquels nous sommes confrontés reçoivent une ou plusieurs explications officielles partielles (dans le meilleur des cas), contradictoires et/ou erronées qui ne permettent pas un accès intellectuel à l’ensemble du phénomène. En réalité, la méthodologie suivie dans la couverture de cette crise du coronavirus est similaire à celle qui nous est imposée d’une façon générale pour orienter les processus intellectuels : un séquençage (puisque le mot est désormais à la mode) ou un émiettement des connaissances, une sorte de fordisme appliqué à toute l’échelle des connaissances. A cela s’ajoute un autre phénomène d’émiettement et d’isolement des populations : les milieux médicaux fréquentent peu ou pas d’autres milieux, chacun restant dans son pré carré par l’organisation même de la société. Ainsi, les constats et la vie que mènent les uns sont quasi hermétiques aux constats et à la vie que mènent les autres, leurs seuls points de contact étant leur façon (directe ou indirecte) de consommer. Ainsi, nous recevons des retours en provenance du corps médical, d’autres en provenance d’organisations internationales, d’autres en provenance des différents pays du monde. D’autres sources d’informations sont inhérentes à la structuration de notre propre gouvernement (décret, lois…), d’autres sources d’informations encore proviennent de médias dits indépendants qui contredisent partiellement ou totalement les sources précédentes… Finalement, pour y voir clair, il faut et il suffit de remettre de l’ordre, c’est-à-dire qu’il faut hiérarchiser et contextualiser les phénomènes ; encore faut-il que cette hiérarchisation soit pertinente. Dans l’ordre nous avons : l’apparition peu préparée d’un virus en Chine, pays qui connaît historiquement cette typologie de virus. Ensuite, une série de nouvelles alarmistes en forme d’hécatombe. Ensuite, bien sûr, le virus se répand sur la surface du globe pendant que l’on apprend que la Banque mondiale (que je ne présente plus) avait prévu, dès 2017, des « bonds spécifiques aux pandémies ». Ensuite une litanie de pays touchés et d’innombrables populations confinées pour, prétendument, lutter contre la propagation dudit virus. Pendant que les « morts » se multiplient et que les services hospitaliers étouffent littéralement sous cette affluence de gens à détecter ou à traiter. Le tout se produisant dans un contexte géopolitique très particulier où la puissance économique chinoise, aujourd’hui arrivée à maturité, s’est alliée à la puissance militaire russe pour contrer l’hégémonie américaine et Cie. Ce qui n’est pas dit dans ce tableau est pourtant l’essentiel : les USA et ses alliés ne sont plus depuis le début du XXème siècle (au bas mot) gouvernés par ce que j’appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la City of London. En réalité, les Etats occidentaux n’existent plus car ils ont été privatisés lorsque le contrôle de leurs monnaies est tombé dans les mains des banquiers privés, ce qui explique, en Europe, l’apparition des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique de cette capture des règles d’organisation des peuples par des intérêts privés. Si l’on veut bien prendre en compte l’ensemble de ces éléments, un tableau assez clair se dessine. Dans ce tableau, d’un côté apparaît un virus très contagieux et qui devient dangereux lorsqu’il se fixe dans les poumons et les voies respiratoires. Les patients, à ce stade, n’ont quasi plus de virus dans le corps et il devient inutile de leur appliquer le traitement préconisé par le Professeur Didier Raoult, comme ce dernier l’indique très clairement lui-même. Hormis ces cas de complications qui, apparemment ne sont pas si rares que ça, ledit virus est relativement anodin, il procure des symptômes plus ou moins gênants mais ne met pas en jeu de prognostique vital des patients infectés. Didier Raoult, professeur français spécialiste mondialement réputé en virologie et infectiologie, a émis des hypothèses de travail qui ont été confirmées par des spécialistes chinois ayant eu à traiter le virus et par un professeur Sénégalais (Pr. Seydi) qui a eu à affronter le virus Ebola et qui est, à ce titre, reconnu comme une sommité dans son domaine. Le traitement préconisé ne coûte pas cher (car les brevets très anciens sont tombés dans le domaine public) ; il n’est pas efficace à 100 % en fonction, notamment, du moment tardif ou non où il a été administré. Voilà, pour l’essentiel, ce qu’il importe de retenir. De l’autre côté du tableau, on a des médecins stipendiés (la plus en vogue actuellement est la sulfureuse Karine Lacombe qui sévit sur les grandes ondes et est multi stipendiée des lobbies pharmaceutiques) ainsi que tout l’appareil d’Etat et les corps constitués (Inserm…), tous reliés, de près ou de loin, aux lobbies pharmaceutiques qui sont montés aux créneaux pour disqualifier les travaux des éminents spécialistes décrits ci-dessus. Sans oublier le fait que la campagne présidentielle de Macron a été partiellement financée par Big Pharma. En outre, je ne fais qu’effleurer rapidement, car l’énumération en serait vraiment trop longue, toutes les décisions politiques actuelles prises en opposition ouverte à l’objectif officiel d’enrayement de l’épidémie, qui passent par la classification début 2020 d’un médicament en vente libre depuis des décennies en substance vénéneuse, par le refus d’octroyer des autorisations administratives à des chercheurs proposant des tests pour détecter l’infection au coronavirus, par le refus de l’aide proposée par des industriels pour la fabrication de respirateurs… Ajoutons à cela, pour compléter le tableau, la déconstruction méthodique du service de santé publique, allant de la liquidation des stocks de matériels aux restrictions de lits et de personnels hospitaliers, aggravée depuis la présidence Sarkozy. Cette crise sanitaire laisse ainsi apparaître les véritables acteurs politiques cachés derrière les oripeaux étatiques ! On perçoit, aujourd’hui mieux qu’hier, que l’Etat est tenu par des intérêts privés qui préconisent des remèdes très coûteux, voire peu efficients, en attendant le futur vaccin obligatoire. Sur la ligne d’arrivée pour gagner le cocotier des contrats publics et privés de commandes massives de vaccins : Johnson & Johnson qui annonce ce 31 mars qu’il sera prêt à tester son premier vaccin dès septembre 2020 ! D’autres laboratoires restent bien évidemment en lice pour la cagnotte du futur vaccin… Il faut toutefois savoir deux choses. Premièrement, tous les vaccins rapidement fabriqués se sont historiquement révélés peu efficaces et même dangereux pour la santé humaine. Deuxièmement, un vaccin contre un virus par hypothèse mutant, comme l’est le coronavirus, a très peu de chance d’être efficace. Ce problème est aggravé par le fait que la maladie Covid-19 met en cause plusieurs souches différentes, dont l’une d’elle se subdivise encore en plusieurs variantes. En conclusion, si les pouvoirs publics voulaient effectivement enrayer l’épidémie, ils décideraient de traiter, à moindre coût qui plus est, un maximum de gens en amont, comme le préconise le Dr. Raoult et d’autres grands spécialistes du monde entier. Cette aune du traitement médical préventif massif est la mesure exacte de l’honnêteté du gouvernement français. En d’autres termes, si le gouvernement était honnête, il ne prendrait pas l’option dilatoire actuelle consistant à mettre tous les obstacles en place pour que les gens ne soient pas massivement traités selon les préconisations du Pr. Raoult ; pendant que les mesures de confinement ciblées sur les populations locales les plus normées deviennent de plus en plus rigoureuses alors même que ces mesures excluent les populations rebelles situées dans les zones de non droit, et les camps de migrants. Par ailleurs, notons que le gouvernement français, qui a également récemment, sur préconisation de l’ONU, vidé massivement et prématurément les prisons de prisonniers de droit commun (ce qui a fait l’objet d’un communiqué officiel de professionnels de la magistrature), punira d’emprisonnement les contrevenants multirécidivistes qui auront dépassé leur heure de promenade quotidienne autorisée, qui auront dépassé leur périmètre de promenade autorisée, ou qui auront oublié leur laisser-circuler… On se rend bien compte ici de deux choses : Que la volonté affichée de protéger les populations cache une volonté sournoise de les mettre en état de choc et de les surveiller massivement ; Que l’anarchie sociale en cours de développement, est consciencieusement organisée par les pouvoirs publics eux-mêmes, sous le faux prétexte d’enrayer une épidémie. Strategika – Cette pandémie précède-t-elle un effondrement économique et systémique ? Plus de 3 milliards de personnes sont appelées à se confiner dans le monde. Pour la première fois de son histoire, l’humanité semble réussir à se coordonner de manière unitaire face à un ennemi global commun. Que vous inspire cette situation ? Cette pandémie va-t-elle forcer l’humanité à se doter d’un gouvernement mondial comme le préconisait Jacques Attali lors de la pandémie de grippe A en 2009 ? En 2009 toujours, Jacques Attali expliquait que « l’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur ». Que vous inspire cette idée ? VB : Effectivement, de multiples informations montrent que l’existence d’une pandémie était prévue, pour ne pas dire attendue, par un certain nombre d’institutions et de personnages, au premier rang desquels on peut citer, pèle mêle, la fondation Bill et Melinda Gates, le centre John Hopkins pour la sécurité sanitaire, le Forum économique mondial, l’OMS, la Banque mondiale, Jacques Attali, le magazine « The Economist » (année 2019 et 2020) … Avec le britannique Gordon Brown qui appelle ouvertement à la constitution d’un gouvernement mondial pour faire face à cette pandémie de coronavirus. Nous faisons donc globalement, ou mondialement, si vous préférez, face à une situation inédite dans l’histoire, dans laquelle un petit groupe de gens, cachés derrière l’anonymat des capitaux et des institutions internationales et menés par quelques banquiers privés, organisent des chocs ou tirent parti de chocs afin de faire avancer leur agenda global de prise de contrôle politique du monde en instituant un « gouvernement mondial ». Pour réaliser ce gouvernement mondial, il faut avoir préalablement développé, chez les individus en général et chez les dirigeants politiques en particulier, le sentiment de la nécessité d’une régulation des évènements à l’échelle globale. Une pandémie est en effet le phénomène qui répond le mieux à ce type de besoin. Dès le départ, on peut et on doit suspecter une manipulation. Par ailleurs, il devient en effet de plus en plus évident que ce coronavirus résulte de la combinaison, aidée, de deux virus naturels, combinaison qui aurait malencontreusement fuité d’un ou de plusieurs laboratoires. Nous ne saurons probablement jamais le véritable déroulement des évènements ayant abouti à la dissémination de ce type de virus. Ensuite, et en raison de l’homogénéisation de la réponse politique apportée à cette crise sanitaire par différents pays, il est tout à fait nécessaire que les citoyens victimes aiguisent leur vigilance et se tiennent sur leur garde car la manipulation devient évidente dans le contexte de privatisation généralisée des Etats. Toutefois, on ne saurait trop insister sur l’impérieuse nécessité de discriminer les informations reçues. Ainsi, à titre personnel, je ne pense pas qu’il faille mettre sur un même plan la réponse politique chinoise et la réponse politique des pays européens. D’une part, il ne faut pas oublier que la Chine, actuel opposant victorieux à l’hégémonie économique du bloc de l’ouest sous l’égide de l’OTAN, a été le premier pays attaqué par ce virus. D’autre part, les dirigeants chinois ont publiquement incriminé les GI’s américains dans la propagation du virus sur leur territoire. Enfin, il faut se souvenir qu’aux USA, se sont produits, courant 2019, deux évènements extrêmement importants qui peuvent aisément être corrélés : Une sorte d’épidémie pulmonaire grave avait été mise sur le dos des fabriquants de cigarettes électroniques et Un laboratoire (Fort Detrick) a dû être fermé (Trump vient d’ailleurs récemment d’ordonner sa réouverture pour lutter contre le coronavirus !), durant l’été 2019, pour cause de fuites. Il devient assez loisible d’imaginer que les conséquences de cette fuite de matériel bactériologique, volontaire ou non (nous ne le saurons jamais), a été artificiellement endossée par le puissant lobby du tabac – ce qui lui a permis d’éliminer un concurrent inoffensif naissant mais menaçant (l’industrie de la cigarette électronique) – avec la bénédiction des instances gouvernementales qui ont ainsi évité d’avoir à rendre des comptes publics. Par ailleurs, il faut absolument toujours conserver à l’esprit que les gouvernements officiels sont privatisés mais que même dans ce cas de figure, il y a quantité de gens qui œuvrent quotidiennement dans ces structures et qui ne sont pas eux-mêmes corrompus. Ainsi, même en cas de fuite bactériologique issue d’un laboratoire secret on ne peut pas être sûr que cette fuite soit volontaire ; des individus infiltrés et aux ordres directs des puissances financières peuvent très bien avoir organisé ces fuites à l’insu de leurs collègues. Par ailleurs, je voudrais revenir sur l’existence des laboratoires secrets de recherche bactériologiques. Il faut comprendre que le problème se pose dans les mêmes termes qu’il s’est déjà posé en matière d’armes nucléaires : beaucoup de pays disposent légitimement de ce type de laboratoires sans qu’il soit question de les utiliser à des fins offensives. De la même façon, beaucoup de pays disposaient et disposent de l’arme nucléaire, tandis que très peu les ont utilisées à des fins offensives. Nous connaissons par ailleurs depuis longtemps la propension des puissances anglo-saxonnes et de leurs affiliés à cibler les populations civiles, qui n’ont, à vrai dire, à leurs yeux, aucune espèce d’importance et seraient plutôt considérées comme étant surnuméraires (voir les Georgia Guidestones, les travaux du « Club de Rome », et ceux de tous leurs descendants). A ma connaissance, la puissance chinoise n’a jamais utilisé de façon offensive ni la bombe nucléaire, ni toute autre arme de destruction massive. En revanche, les USA, et leurs affiliés, n’ont plus de preuves à apporter quant à leur capacité à utiliser ce type d’armes pour viser, en particulier (c’est devenu une sorte de spécialité) les populations civiles. Une fois ces préalables explicités et le contexte rétabli, il devient possible de répondre à votre première question. En effet, la mise en confinement des gens bien-portants porte un coup d’arrêt brutal à l’économie des pays. En fonction de la durée du confinement, ces pays, surtout lorsqu’ils sont endettés, ne pourront que très difficilement s’en remettre. Cette remise sur pied devra, à l’évidence, s’accompagner d’une remise en cause de leur fonctionnement interne. Par ailleurs, les bienfaits abondamment claironnés de la globalisation économique, qui a rendu chaque pays dépendant des autres, reçoivent, eux aussi, un énorme démenti par cette crise sanitaire qui rend visible l’extrême dénuement industriel des pays dits développés, lesquels ne sont plus autosuffisants en quoi que ce soit. On peut en effet en déduire, sans risque d’erreur, qu’il y aura un « avant la crise du coronavirus » et un « après la crise du coronavirus ». Nous sommes collectivement sur une ligne de crête et les choses peuvent basculer, en fonction de la capacité de réaction des citoyens, soit dans le sens du globalisme intégral avec gouvernement mondial, soit dans celui d’une reprise en main politique des pays par leurs ressortissants. Strategika – Comment voyez-vous l’évolution de la pandémie et ses conséquences politiques et sociales dans les semaines et les mois à venir ? VB : Soit les citoyens cèderont à la peur, soit ils réfléchiront et comprendront que la peur est elle-même entretenue de façon contrôlée par leurs dirigeants qui prennent toutes les décisions permettant au coronavirus de se propager en toute tranquillité, ou plutôt, en toute facilité. C’est ainsi, qu’ils refusent à leur population l’accès aux soins et médicaments utiles à l’endiguement du processus de contamination pendant qu’ils mettent les gens en confinement suffisamment longtemps pour pouvoir leur imposer – il s’agit ici de la mise en œuvre de la « servitude volontaire » – un futur vaccin miracle. Ce vaccin, outre son prix financier, sera sans doute agrémenté de sels d’aluminium (qui est devenu l’adjuvant obligatoire), d’arn messagers (qui permettront de faire, in vivo et à grande échelle, des expériences génétiques sur le génome humain), et surtout de puce RFID, qui permettront à tout un et chacun de recevoir ses rémunérations et d’avoir accès à son compte en banque. Cette étape de la vaccination obligatoire sera tout à fait décisive pour assurer aux globalistes (banquiers, big pharma et consorts) le contrôle direct sur les populations. Chaque personne devra ainsi obéir sous peine de se voir retirer l’accès à tous ses moyens de subsistances. Etant ici précisé qu’en raison de l’effondrement économique, il est fortement à craindre que les moyens de subsistances ne soient in fine aucunement reliés à un travail individuel productif mais plutôt à un subside universel reçu de l’Etat fantoche entièrement aux ordres des puissances financières. Et encore un lien à examiner pour comprendre ce qui se passe aux États-Unis, pays qui a Echelon et si Echelon n'a rien vu venir, alors on peut se demander pourquoi ils mettent le monde sur écoute, et par contre, s'ils l'ont vu venir, alors pourquoi n'ont-ils rien fait? https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/4/15/21222458/study-people-coronavirus-fake-news

Le Blog Apocryphe utilise des cookies pour sauver vos préférences et RIEN d'autre. Je vous demande de bien vouloir accepter les cookies qui sont positionnés sur mon blog et je vous promets en retour de ne RIEN laisser transparaître de votre parcours de visite, dont d'ailleurs vous me faites l'honneur. Au cas où néanmoins vous n'accepteriez pas d'utiliser les cookies, vous aurez probablement une navigation LÉGÈREMENT dégradée sur le Blog Apocryphe. Bonne visite!X